Présentation de quelques races de chats

Si vous êtes amateur de races pures, il en existe nombre de variétés. Comme pour tous les animaux de race pure, vous pouvez vous faire une idée précise de l’aspect définitif qu’aura votre chaton une fois adulte, Votre choix sera plus personnel, mais aussi plus coûteux.

Comme pour un chien, vous exigerez alors un pedigree officiel, établi par une société affiliée à la Fédération internationale féline d’Europe (F.I.F.E.) et porteur du numéro d’inscription au Livre des origines félines.

Le persan

C’est généralement un grand chat, et son poil est toujours long. Sa robe est soyeuse et contraste en couleur avec ses yeux. Toutes les teintes sont permises : du blanc au bleu, du cuivre au feu. Adulte, c’est un animal royal et resplendissant, donnant une impression de luxe. Son poil épais exige beaucoup de soins, mais le résultat vaut l’effort qu’on se donne. L’angora est une variété de persan un peu moins demandée, au poil long et soyeux.

Le siamois

II diffère de tous les autres chats, tant par son aspect que par son caractère. C’est le plus « canin » des chats, car c’est aussi le plus démonstratif. On reconnaît le siamois au premier coup d’œil- grâce à sa grande taille et à son élégance. Les chats qu’on retrouve dans les fresques égyptiennes sont certainement, dans leur élégance froide et réservée, des siamois. La plupart sont fauve pâle avec un masque noir, et ont les oreilles foncées, comme les pattes et la queue. Certains sont d’une couleur cacao pâle avec des points plus chocolat, ou encore bleu argent avec des points bleu foncé. Tous les siamois ont les yeux d’un saphir profond. Ce sont les plus « bavards » des chats, émettant un flot de sons qui ne ressemblent pas au ronron des autres espèces.

Adultes, ils restent très joueurs et malicieux. Leur poil court ne demande pas beaucoup d’entretien.

Le chat de l’île de Man

C’est un des chats les plus rares. Cette race sans queue, originaire de l’île de Man, est petite, à poil court, avec une croupe plus développée et plus haute que le reste de l’échine. C’est un chat vraiment inhabituel. Il marche en se dandinant et sautille quand il court. Adulte, il est calme et réservé, de bon caractère. On les trouve dans toutes sortes de couleurs et de marques. Ils sont aussi très chers.

Le bleu russe, ou chat de Malte

En dépit des sous-variétés, tous sont bleu uni. Cela va du gris ardoise teinté de bleu au bleu argenté, en passant par le bleu lavande. C’est un chat plutôt petit, aux os délicats, de poil mi-long. Le bleu est uni au point qu’on le retrouve dans les moustaches et les coussinets des pattes.  Ce sont des chats délicats, charmeurs ; ils semblent sortir d’une bonne école pour félins qui les aurait dotés d’une royauté plaisante. Ils sont calmes et intelligents.

L’abyssin

C’est un des chats les plus chers. De taille moyenne, il est de couleur brune, cacao appuyé et toujours marquée de points bruns plus sombres. Réservé et digne, il mue beaucoup moins que les autres races.

Le rex

Cette race gagne en popularité. Le rex est de toutes les couleurs et son poil fait penser au velours. De plus, il semble qu’on vienne de le passer au fer à friser car il ondule de partout. Il mue très peu. Adulte, ses oreilles deviennent chauves et ses moustaches se recourbent à leur extrémité. Le rex est très joueur, démonstratif et affectueux. Avec sa personnalité ouverte, on a l’impression d’avoir un petit agneau à la maison. On distingue deux variétés importantes : cornish et devon.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*