Le Bichon Havanais

Le Havanais est par définition un chien de compagnie: douce et réceptif. Il s’attache fortement à la famille adoptive et il est un excellent compagnon des enfants. Très affectueux et joueurs, avec un niveau d’intelligence élevé, ces chiens sont très sociables, faciles à dresser et ils s’entendent bien avec d’autres chiens. Ils prennent soin du ton de la voix du maître, pour cela la peine est rarement nécessaire.

Les origines du Chien Bichon Havanais

Ces chiens ont été créés de la race, maintenant disparue, Bichon de Tenerife, qui a été introduite dans les îles Canaries par les espagnoles et puis dans d’autres îles et des colonies par les conquistadors espagnols. Au cours de la Révolution Cubaine, les biens appartenant aux aristocrates ont été détruits, y compris les beaux, mais inutiles chiens de compagnie des propriétaires de la société cubaine. Toutefois, certains aristocrates qui ont fui vers les États-Unis, ont réussi à emporter avec eux les quadrupèdes. La race a été proche de l’extinction dans les années 1970, quand il y avait un total de seulement 11 animaux aux États-Unis.

La personnalité du Chien Bichon Havanais

Extrêmement affectueux et doux avec les enfants, le Havanais est un chien de compagnie charmant. Etant un chien très alerte, il est un très bon chien de garde. Intelligent et actif, il vous demandera souvent l’attention en faisant des trucs, comme la course d’une pièce à l’autre avec la vitesse maximale. Le Bichon Havanais est orienté vers les gens, il suivi souvent les humains de la maison, mais ils ne sont pas du tout possessives avec eux et ils ne souffrent pas de l’agression ou de la jalousie vers d’autres chiens, animaux ou humains.

A propos des soins et de la santé de la race Bichon Havanais

Le Bichon Havanais est un chien sain et robuste. Comme avec d’autres races pures il y a des troubles génétiques communs au Havanais. Cela est dû au fond génétique limité hérité de ces ancêtres. Les organisations et les éleveurs suivent attentivement les anomalies génétiques et prennent des mesures pour prévenir la propagation aux successeurs. On peut percevoir des maladies cardiaques, du foie, des cataractes et de la dysplasie rétinienne. Le Havanais a l’habitude de pleurer, les larmes développent des taches brunes à la base des yeux, visibles aux exemplaires blancs et avec des nuances claires.

Les devoirs du maître

Le Havanais doit être dressé à ne pas aboyer sans motif, à partir d’un âge précoce, à cesser d’acquérir une telle habitude. Le Havanais est un bon chien de garde, avertissant toujours l’arrive des visiteurs, mais une fois qu’il constate la familiarité du maître avec les nouveaux arrivants il devient lui aussi amicale.